Accueil

Bienvenue

Engagement pour une
adhésion gratuite


Choisissez votre ville :


Nom
Mot de passe
Mémorisez

Mot de passe oublié?


     


Entre Membres
Forums
Tableau d'affichage
Etre correspondant

mymerhaba Events
Sultanahmet (02.09.2004)
Moda (14.12.2003)
Taksim (15.11.2003)



Forums
Moving to Turkey
Relocation
Law & Legal
Health
Money affairs
Vehicles (Cars, boats, motocycles etc)
Communications, electronics, media
Children / Les enfants
Pets
Turkish Language
Tourism / Travel / Sightseeing
Educational Topics




Bulletin gratuit
Votre Nom

Votre e-mail



Istanbul

Untitled Document
Istanbul à travers l'Histoire

La situation géographique d'Istanbul et la beauté du Bosphore sont telles, qu'il est difficile de nier l'importance qu'a conservé cette ville au cours des siècles.

La plus ancienne agglomération sur le site de Semistra, remonte à 1000 ans avant JC, plusieurs siècle après la Guerre de Troie, quand les rois David et Salomon régnaient à Jérusalem. Puis un village de pêcheurs, Lygos, s'installa à la pointe du Sérail, l'emplacement actuel du Palais de Topkapi. Vers 700 avant JC, pour la première fois dans l'histoire la rive asiatique du Bosphore fut habitée par un peuple, les Dors, venu de Mégare ( près de Corinthe). Ils fondèrent la ville de Chalcédoine, l'actuel Kadiköy.

Peu après d'autres colons de Mégare sous la conduite du roi Byzas vinrent fonder une ville en face du « pays des aveugles », comme leurs avaient conseillé l'oracle de Delphes, qu'ils avaient consulté avant de partir. Longeant les rives du Bosphore ils remarquèrent la colonie de Chalcédoine sur la rive asiatique, ainsi que le superbe port naturel de la Corne d'Or de la rive européenne. Pensant que ceux de Chalcédoine n'avaient pas vu la beauté et la position favorable du lieu, réalisant l'oracle ils fondèrent leur ville Byzantion à la place de Lygos, juste en face du « pays des aveugles ». La légende est peut être vrai, car 2600 ans plus tard la situation d'Istanbul joue toujours un rôle considérable.

Grâce à sa position stratégique, la ville pris rapidement de l'importance. Les Perses l'occupèrent au 6ème siècle avant JC et elle attira au 4ème siècle l'attention du père d'Alexandre le Grand, Philip II de Macédoine. D'après la légende, la lune sortant des nuages fit apparaître les soldats qui s'apprêtaient à l'assiéger. A la suite de ce danger miraculeusement écarté, le croissant de lune devint le symbole de la ville.

Soumise depuis des siècles à Rome et combattant à ses cotés, Byzantion lors d'une guerre civile choisissant le mauvais parti vis ses murs rasés et ses privilèges annulés par Septime Sévère qui mit fin à la révolte en l'assiégeant. L'empereur romain fit quand même reconstruire la ville en y ajoutant un hippodrome, des amphithéâtres et hammams, puis la rebaptisa du nom d'Augusta Antonina

En 330 l'empereur romain Constantin désirant une ville à la hauteur de la puissance de son empire la transforma, l'agrandie, l'embellie et la proclama, nouvelle capitale de l'Empire Romain d'Orient, ou Nova Roma (Nouvelle Rome). Ainsi l'ancien village de pêcheurs devint capitale du monde et le restât près de 1000 ans. La ville fut ceinturée par une route de colonnes, reliée à la via Egnatia qui passait par Adrianapolis (Edirne) et Selanik (Salonique). Tout le long de cette route se trouvaient de nombreux forum (centres économiques et administratifs). La ville nouvelle fut entourée de murailles, des ports furent construits, le système de canalisations d'eau complété. Les citernes et l'Aqueduc de Valens nous permettent d'avoir un aperçu de l'immensité du système d'approvisionnement en eau. La capitale prit alors le nom de l'auteur de ce gigantesque projet : Constantinople. C'est sous le règne de Justinien au 6ème que Constantinople vécu l'âge d'or de la période romaine. A cette époque les dynasties régnantes étaient d'origine grecque, la langue officielle devint le grec et les empereurs prirent le nom de « Basileus »

Les latins s'affirmant à Rome, le conflit entre les deux puissances totalement opposées ne put que s'aggraver.

Au 11ème siècle commencèrent les croisades, le but des trois premières était uniquement religieux, mais par contre à la quatrième il fut évident que l'attirance des croisés était plus pour l‘Empire d'Orient lui-même et ses richesses que l'intérêt de la sauvegarde de leurs âmes. Les croisés prirent Constantinople en 1204 et saccagèrent la ville. Le trésor et les prises des pillages servirent à la fonte de pièces de monnaie, tout ce qui existait alors comme œuvres d'art fut transporté en Occident, ce qui fut pour l'art occidentale le déclenchement important d'une nouvelle tendance. (La statue des chevaux qui se trouve actuellement sur la place Saint-Marc, provient de l'hippodrome où elle ornait la loge impériale). Tous ces pillages laissèrent, comme une cicatrice, un vide irremplaçable.

En 1261 les byzantins reprirent leur ville (les historiens leurs ont donné ce nom bien plus tard, mais eux-même se considéraient comme romains). Mais dans celle-ci, il ne restait plus rien de la période faste. Et quand les Turcs la prirent, il n'y avait plus qu'une population de 50.000 habitants et une cité à moitié en ruine.

A cette époque les Ottomans devenaient de plus en plus puissants et en 1453 le sultan Mehmed II assiégea la ville. Grâce à son armée constituée de janissaires (enfants enlevés à des familles chrétiennes, convertis à l'islam), une intelligence habile, il réussit à s'introduire dans Constantinople, en faisant passer ses vaisseaux dans la Corne d'Or. Cet exploit lui valu le surnom de Conquérant. (Note : L'énorme canon qui joua un rôle important dans la prise de Constantinople avait été conçu par un hongrois, qui proposa tout d'abord ses services à l'empereur. Celui ci n'ayant pas assez d'argent et trouvant cet investissement inutile, le fondeur de canon se tourna vers les musulmans qui acceptèrent son offre de fondre le plus gigantesque canon qui soit jamais réalisé, celui-ci fut d'abord testé à Edirne).

La ville prit alors le nom d'Istanbul ( d'après les recherches « Eis ton polin » signifie « vers la ville » en grec). Le conquérant rendit aux minorités leurs biens, reconnu la liberté de culte, posa les premières frondaisons d'une Istanbul cosmopolite en invitant les artistes, intellectuels au palais. Il façonna son propre peuple avec les communautés turques, grecques, arméniennes venues des différentes régions. Les Ottomans marquèrent la ville de leur sceau, l'architecture et les diverses fondations. Palais fastueux, innombrables « Külliye » (ensembles des établissements qui encadrent les mosquées), kiosques, pavillons furent construits.

L'âge d'or de l'Empire ottoman trouve son apogée au 16ème siècle sous le règne de Soliman le Magnifique. Istanbul prend alors un autre visage, grâce aux nombreuses œuvres du célèbre architecte turc Sinan. La ville subit ainsi l'influence de deux empires opposés, l'un profondément chrétien, l'autre attaché à la tradition musulmane, d'où son originalité unique dans le monde.

Avec la chute de l'Empire ottoman au moment de la Première Guerre Mondiale et la proclamation de la République turque, Istanbul abandonna son titre de capital au profit d'Ankara. Elle reste cependant la plus grande ville du pays par la densité de sa population, sa richesse et l'importance de ses organisations, commerciales, industrielles. Elle est pour les amateurs d'art, le centre incontestable des activités culturelles. Istanbul continue de faire partie avec raison des mégapoles mondiales et est en passe de devenir à nouveau la plus grande capitale de la Méditerranée orientale.





Désirez-vous faire un commentaire à propos de cet article? Cliquez ici

  Pages Jaunes
Inscrivez la catégorie ou le nom.


       
Art et culture Affaires et Commerce
Cafés Communauté
Education Divertissements
Guide familial Santé
Maison Nos Animaux
Restaurants Guide achats
Balades Sports
Voyage

  Grandes Villes
Adana
Ankara
Antalya
Antakya
Bursa
Diyarbakır
Gaziantep
Istanbul
Izmir
Gece kondu

Turquie en deux mots
test
Histoire
Géographie et climat
Grandes Villes
Population
Langue
Religion
Monnaie
Système politique
Calendrier et vacances
Tables de Conversions



Au rythme de la ville
Calendrier
”Coming soon”
A comme Ankara
Week-end à  Ankara
Istanbul ces jours-ci
Week-end à Istanbul
Art et Culture Ankara
Art et Culture Istanbul
Balades - Ankara
Balades-Istanbul
Cafés et Restaurants Ankara
Cafés et Restaurants Istanbul
Découvertes et aventures
En tête de liste
Hobbies Ankara
Hobbies Istanbul
Loisirs enfants Ankara
Loisirs enfants Istanbul
Sports
Systéme Biletix
Ventes aux enchères

En Turquie
Bodrum Festival de Musique
Autres Villes
Cittaslow Turquie
Livres Guides Recueils
Bibliothèque numérique !
Institut français d’Izmir
Festival International d’Izmir
Mont Ararat Trek
Festival de Gümüşlük 2017
Avis aux citoyens canadiens
Parc Naturel d’Izmir
L’inscription des Canadiens à l’étranger
Radio Bonjour Bursa
Musée Baksı
Assurance Maladie Obligatoire pour les Expatriés
Vous êtes en Turquie
Bonjour Bursa
En tête de liste
Explorations sympathiques
Tapis DOBAG


Calendrier
<< Jui >>
Di
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Shopping
Shopping à İstanbul
Shopping à Ankara
Produits en vitrines
e-Promotions
Coins Achats

Météo

Istanbul

Ankara

Pub info/Reklam
Ajouter "www.mymerhaba.com" aux favoris | "www.mymerhaba.com" page d'accueil
A propos de "mymerhaba"
| Remerciements | Contactez-nous | FAQ
© "mymerhaba" tous droits réservés. Charte vie privée | Conditions d'utilisation
Qualité visuelle optimum pour ce site avec Internet Explorer 5 ou une version supérieure de résolution 800*600 minimum.

powered by IDserv