Accueil

Bienvenue

Engagement pour une
adhésion gratuite


Choisissez votre ville :


Nom
Mot de passe
Mémorisez

Mot de passe oublié?


     


Entre Membres
Forums
Tableau d'affichage
Etre correspondant

mymerhaba Events
Sultanahmet (02.09.2004)
Moda (14.12.2003)
Taksim (15.11.2003)



Forums
Moving to Turkey
Relocation
Law & Legal
Health
Money affairs
Vehicles (Cars, boats, motocycles etc)
Communications, electronics, media
Children / Les enfants
Pets
Turkish Language
Tourism / Travel / Sightseeing
Educational Topics




Bulletin gratuit
Votre Nom

Votre e-mail



Il se passe quelque chose à Kalecik

Voyage à Kalecik de Birsen Karaloğlu en juillet 2003

Ils se passe réellement quelque chose à Kalecik. J'étais dans cette petite et ancienne contrée d'Ankara dimanche. Je sais que beaucoup d'entre vous aimez les vins Kalecik Karasi. C'est la particularité de la terre de cette charmante contrée qui donne le meilleur raisin Kalecik Karasi. Du même nom, les cépages d'autres régions du pays ne donnent pas parait-il la même qualité.

Işiklar Holding en collaboration avec un investisseur français, s'est lancé dans la viniculture et cultive des vignes depuis quatre ans. Réparties régulièrement sur un terrain de 100.00m2, 50.000m2 de raisins Kalecik Karasi, 50.000m2 de cinq sortes de raisins français ont été plantés. Une petite coopérative montée en 1998 produit un vin avec les raisins achetés aux villages voisins (leurs propres vignobles n'ayant pas encore rien donné), vin qui est mis en bouteille et vendu actuellement 20.000.000TL la bouteille.

Ils projettent une production boutique dite “Château”. Ils souhaitent vendre sur le marché après la mise en bouteille le vin de leurs propres vignobles et non des vignes éloignées. Pas une grande production mais des petites quantités en mettant l'importance sur la qualité, goût, l'arôme et caractéristiques. Cette année verra le premier vin de leurs propres cépages. Seulement ce vin devra attendre quatre cinq ans avant d'être lancé sur le marché. Le vin actuellement en tonneau provient des raisins achetés aux villages voisins. Un fois prêt à la consommation le vin mis en bouteille pourra être vendu.

Notre randonnée ne s'arrête pas là bien sûr, nous avons également fait connaissance d'Ömer Bey, maire de Kalecik depuis quinze ans. (Note de l'éditeur: Il n'a pas été réélu maire aux dernières élections municipales du 28 mars 2004). Ömer Bey se consacre à la viniculture depuis 1990 et s'efforce avec acharnement de réaliser de nouveaux projets pour la production des cépages de cette région, production qui avait diminué pendant la période ottomane, et de faire revivre ainsi les traditions anciennes de la viniculture. La municipalité a dans ce but acheté 300.000 m2 de terres à la Trésorerie afin de créer une fondation et une société lui appartenant. Grâce à la société les terres aménagées, infrastructures, eau, électricité complétées, ont été divisées en parcelles de 5.000m2.< br>

Le projet est dirigé par un groupe de résidants d'Ankara financièrement aisés souhaitant vivre de façon plus agréable. Ainsi hommes d'affaires, médecins, enseignants, dentistes, ingénieurs, ont profité de l'occasion de ce nouveau secteur commercial pour acheter des parcelles. Une centaine de ces promoteurs ont immédiatement fait planter des vignes et ont même fait construire des appentis à l'entrée de leur terre.

D'après les plans, sur chaque parcelle un espace de 500m2 a été réservé à la construction d'une maison bağ evi. Chaque propriétaire pourra suivant son désire avoir sa propre exploitation de vin ou bien exploiter ses raisins en tant qu'associé à la coopérative de la fondation actuellement en construction.

De riches investisseurs d'Ankara, ayant conscience de ce développement ont pris d'assaut la région depuis deux ans. Et ont commencé par acheter de grandes parcelles à la fois aux villageois et à la municipalité. Certains parmi eux ont planté des vignes sur des parcelles de 400.000 et 700.000m2. Je connais bien l'un de ses investisseurs: une famille de Kayseri qui a préparé 700.000m2 pour la plantation. Je suis sûre que deux de ces trois frères n'ont jamais goûté de vin à cause de leurs croyances et habitudes religieuses. Et je me suis demandée ce qu'ils faisaient dans la production d'un Kalecik Karasi. La réponse à ma question me vint de la longue histoire de notre Anatolie. Je me suis rappelée que pendant des années les cultures qui habitaient Kayseri et les environs s'occupaient de viniculture et produisaient du vin. Je me suis souvenue de la tradition vinicole de la Cappadoce. Il y a même une chanson folklorique "Gesi Bağlari" (Promenade dans les vignes). Bien que la culture de la vigne et du vin ait énormément décrut dans cette région, elle a survécue jusqu'à nos jours avec un avenir prometteur.

D'après ce que nous avons appris, Suisses, Français et Russes s'épuisent aux portes de ce petit vignoble afin de s'associer à la production. Les vignes ne sont plus seulement un hobby mais un rapport commercial conséquent en prévision. Le Maire déclare: “Nous exporterons le vin 50 dollars la bouteille”. Cinq mille mètres carrés produiront par an cinq mille bouteilles de vin qui rapporteront 250.000 dollars. Nous trouvons ces chiffres irréalistes. Alors que les vins de qualité d'Amérique du Sud nettement moins chers trouvent preneurs sur le marché étranger, je n'arrive pas à imaginer qu'à ce prix des vins faits de façon traditionnelle dans une région qui se renouvelle, les amateurs oenologues fassent la queue pour acheter ces vins. Mais en vérité l'arôme particulier de Kalecik Karasi lui permettra très rapidement à des prix plus bas de trouver sa place dans le marché. Il ne faut pas omettre la demande qui commence à augmenter sur le marché intérieur. Aujourd'hui boire un Kalecik Karasi est une marque de prestige dans notre société.

A tous ceux qui ont de l'argent, l'esprit d'entreprise et qui s'intéressent à cette question: Des parcelles sont à vendre. La Fondation fournie aux associés, sarments de vigne, main d'œuvre, conseils techniques et aides d'ingénieurs.

La population de Kalecik et des villages environnants continuent d'observer de loin cette évolution. Rare sont les entrepreneurs locaux qui ont commencé à modifier petit à petit leurs méthodes de production. Par exemple l'astucieux boucher du village a immédiatement planté un vaste vignoble prés de la mairie sur de très belles terres qui lui venaient de son père. L'organisation de ce vignoble de deux ans et la qualité des raisins promettent de concurrencer les vignobles de l'association franco-turque de quatre ans d'âge.

A 45 minutes d'Ankara en voiture, on peu y parvenir également par voie ferrée, quoique rares les trains sont réguliers. Une marche de dix minutes dans les vignes et nous arrivons à l'aire de pique-nique sur la rive du fleuve Kizilirmak. Dans l'imagination du maire, l'idée de recréer la région de Bordeaux. Il souhaite construire des courts de tennis et une piscine sur les bords du fleuve.

Notre groupe s'est réparti autour des tables de pique-nique sous les arbres, près de la rive du Kizilirmak. Nous avons partagé nos provisions, friands et pâtisseries faits maison, que nous avions apportées d'Ankara et ouvert le vin que nous venions tout juste d'acheter à la coopérative . Les fruits frais du village ont égayé notre table par leurs couleurs et saveurs. Nous avons rendu hommage au soleil de la rive du Kizilirmak.

Dans la soirée, le Maire nous a dit : ‘‘Vous ne pouvez pas repartir avant que je vous aie offert un thé dans le parc de la mairie''. Un espace dans le centre de Kalecik avait été aménagé en un parc plutôt spacieux. L'illustration même du “tout ce que j'ai pu trouver, vu et imaginé est là “. Un parc agréable, charmant et fonctionnel avec des aires de pique-nique couvertes à la disposition des familles, l'ébauche d'un modeste zoo, des cabanons recouverts de roseaux et faits d'imitations de la pierre blanche de Denizli, où sont servies des spécialités locales. Tout près, les bastions d'un château fort byzantin se dressent sur la colline, surplombant ainsi le parc. Nous avons reporté une éventuelle visite de ce château et avons pris notre thé fraîchement infusé dans l'établissement, mi café mi restaurant, chic et propre appartenant à la mairie.

Il avait commencé à faire déjà bien sombre quand nous avons quitté la région, le Kizilirmak cascadait avec enthousiasme et portait avec fierté son nom de “fleuve”. J'étais pensive durant le trajet de retour à Kalecik, Une partie de moi était satisfaite des évolutions dans Kalecik. Une autre se demandait "pourquoi la population de la région n'était pas attirée par cette idée et ne participait pas à ces innovations” Le maire avait dit que “ces cultivateurs ignorants ne comprenaient pas tant qu'ils ne voyaient rien. Que pour entreprendre un travail et obtenir de premiers résultats il fallait des personnes évoluées à l'esprit ouvert".

Je vous recommande vivement de faire une escapade d'une journée dans cette ancienne contrée ravissante et si prés d'Ankara offrant tant d'alternatives, visiter les vignes, goûter les vins de la coopérative , acheter des fruits frais et prendre un thé dans le parc.

Birsen Karaoğlu


Désirez-vous faire un commentaire à propos de cet article? Cliquez ici

  Pages Jaunes
Inscrivez la catégorie ou le nom.


       
Art et culture Affaires et Commerce
Cafés Communauté
Education Divertissements
Guide familial Santé
Maison Nos Animaux
Restaurants Guide achats
Balades Sports
Voyage

  Rubriques
Joyeux Noël en Turquie
Plume d'un Gourmet
Propos de la Tortue Bleue
Aux Urnes en Turquie
Saint-Valentin
Propos de la Tortue Bleue II
Retour de la mini jupe
La Turquie sous le pinceau d'un peintre australien...
Déjà le retour...Que rapporter ?
Belkıs Balpınar ”Kilims d´art contemporains”
Hash House Harriers
Vivre à Çıralı
Gül Erali céramiste turque
Byzance ma ville
En mémoire de...par Cüneyt Ayral
Skier à Kartalkaya
De l'équipe "mymerhaba"
Mekegölü avec le regard d'un photographe
Paris Semaines de la Mode
Sumru Sekban Femme et Artiste
Il se passe quelque chose à Kalecik
Yaourt, qui es-tu, d'où viens-tu ?
Du Clocher au Minaret
Fragments d'été
Fête des mères
Vendanges
Erguvan
La céramique d'Iznik
Edirne
Que fait-on dimanche ?
1er avril et poisson d’avril
Seeing the Truth



Au rythme de la ville
Calendrier
”Coming soon”
A comme Ankara
Week-end à  Ankara
Istanbul ces jours-ci
Week-end à Istanbul
Art et Culture Ankara
Art et Culture Istanbul
Balades - Ankara
Balades-Istanbul
Cafés et Restaurants Ankara
Cafés et Restaurants Istanbul
Découvertes et aventures
En tête de liste
Hobbies Ankara
Hobbies Istanbul
Loisirs enfants Ankara
Loisirs enfants Istanbul
Sports
Systéme Biletix
Ventes aux enchères

En Turquie
Autres Villes
Cittaslow Turquie
Livres Guides Recueils
Bibliothèque numérique !
Institut français d’Izmir
Mont Ararat Trek
Filmmor 2017
Avis aux citoyens canadiens
Parc Naturel d’Izmir
L’inscription des Canadiens à l’étranger
Radio Bonjour Bursa
Musée Baksı
Assurance Maladie Obligatoire pour les Expatriés
Vous êtes en Turquie
Bonjour Bursa
En tête de liste
Explorations sympathiques
Tapis DOBAG


Calendrier
<< Avr >>
Di
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Shopping
Shopping à İstanbul
Shopping à Ankara
Produits en vitrines
e-Promotions
Coins Achats

Météo

Istanbul

Ankara

Pub info/Reklam
Ajouter "www.mymerhaba.com" aux favoris | "www.mymerhaba.com" page d'accueil
A propos de "mymerhaba"
| Remerciements | Contactez-nous | FAQ
© "mymerhaba" tous droits réservés. Charte vie privée | Conditions d'utilisation
Qualité visuelle optimum pour ce site avec Internet Explorer 5 ou une version supérieure de résolution 800*600 minimum.

powered by IDserv