Accueil

Bienvenue

Engagement pour une
adhésion gratuite


Choisissez votre ville :


Nom
Mot de passe
Mémorisez

Mot de passe oublié?


     


Entre Membres
Forums
Tableau d'affichage
Etre correspondant

mymerhaba Events
Sultanahmet (02.09.2004)
Moda (14.12.2003)
Taksim (15.11.2003)



Forums
Moving to Turkey
Relocation
Law & Legal
Health
Money affairs
Vehicles (Cars, boats, motocycles etc)
Communications, electronics, media
Children / Les enfants
Pets
Turkish Language
Tourism / Travel / Sightseeing
Educational Topics




Bulletin gratuit
Votre Nom

Votre e-mail



Les alicaments

Photo Patricia Kaur

Par Patricia Kaur

Les alicaments ou aliments fonctionnels

Cet amalgame de deux mots "aliment" et "médicament" désigne des produits alimentaires de grande distribution ayant des vertus médicamenteuses.
Vous en connaissez et en absorbez tous les jours au moins un. Le plus ancien, le sel de table iodé. Il est même très difficile ici de le trouver sans iode…Ceux qui, sur avis médical, doivent éviter d'en consommer savent que le sel non iodé est quasi introuvable en Turquie.
L'iode est un oligo-élément très important qui entre dans la composition des hormones produites par la glande thyroïde. La carence en iode est très grave chez la femme enceinte et allaitant. Elle entraîne un retard du développement psychomoteur de l'enfant et amoindrit ses capacités intellectuelles. Le goitre et l'arriération mentale sont les manifestations extrêmes d'une carence sévère.
Cette constatation a conduit à l'iodation universelle du sel, prise en compte par diverses organisations internationales (OMS, UNICEF, ICCIDD, Banque Mondiale etc.). L'UNICEF estime que 66 % des ménages dans le monde ont désormais accès au sel iodé.
Dans de nombreux pays, le sel est iodé sous l'impulsion et le contrôle des Pouvoirs Publics.
Mais cet aliment-là a fait l'objet d'études à grande échelle sur de nombreuses années et n'entre pas dans la catégorie des alicaments, terme très récent déjà délaissé pour l'appellation "aliments fonctionnels".

Depuis une dizaine d'années sont apparus dans le commerce des aliments industriels enrichis en substances réputées bonnes pour la santé et efficaces pour prévenir des maladies. Parmi ces substances ajoutées : les fameux et incontournables oméga 3, bons pour le cœur et pour l'humeur qui commencent aussi à envahir la production alimentaire industrielle turque.
Pourtant il suffit de manger régulièrement des produits de la mer pour en absorber en quantité suffisante et nous sommes plutôt des privilégiés dans ce domaine. Exit le « mange des carottes ça te rendra plus aimable »…remplacé par « mange du poisson pour soigner ta dépression ».

Les produits laitiers sont les aliments les plus visés par les industriels. Le yaourt est enrichi lui aussi de substances auxquelles on attribue des bienfaits sur les intestins, comme le fameux bifidus actif. Les scientifiques dénoncent cette revendication car il n'est pas prouvé que la souche bactérienne et la quantité utilisée apportent un réel bénéfice au transit intestinal. C'est une appellation purement commerciale.

Pourquoi ces messages de type médical séduisent-ils autant les consommateurs ?
L'homme est devenu très sédentaire. Les individus ont des besoins énergétiques inférieurs à leurs ancêtres et devraient consommer moins d'aliments. Ils peuvent en effet se contenter d'un apport relativement réduit de nutriments énergétiques (glucides, graisses). Mais les besoins en nutriments non énergétiques, tels que sels minéraux, vitamines, oligo-éléments, n'ont pas diminué pour autant. Le recours à des aliments qui contiennent davantage de micro-nutriments permet de maintenir l'équilibre entre les besoins et les apports. L'industrie agroalimentaire utilise ce créneau et l'intérêt que portent nos contemporains pour tout ce qui peut leur permettre de rester en forme sans trop d'effort. Ces compléments nutritionnels sont sensés palier les mauvaises habitudes alimentaires responsables du surpoids et de l'obésité, mais aussi des maladies cardiovasculaires, de l'hypertension artérielle, du diabète, de l'ostéoporose etc. Les erreurs en alimentation relèvent aussi bien d'une consommation excessive que d'une consommation insuffisante. Le manque de calcium (présent dans le lait) ou de fibres (fournies par les fruits et légumes) peut bien sûr porter atteinte à la santé.

La connaissance des principes actifs naturels des aliments permet d'éviter les pièges commerciaux.
Pas nécessaire de vous rappeler qu'une alimentation variée, équilibrée et modérée permet de couvrir les besoins de l'organisme. Et pour se faire du bien, empoignons plutôt notre panier et allons faire un petit tour au marché…en espérant que les légumes choisis auront été épargnés de traitements aux hormones intensifs…

Le panier du marché

Le printemps est là et il nous vient l'envie de mettre sur la table des plats originaux, acidulés et rafraîchissants.
Profitez de la variété des légumes proposés en Turquie sur tous les étalages des marchés de quartier. En voila deux qui méritent le détour… ils ont trop triste mine en grandes surfaces.

Le pourpier (semiz otu)
On le trouve en botte chez les marchands spécialisés en salades et plantes aromatiques. Ses petites feuilles arrondies et charnues doivent être bien vertes et sans taches. La conservation est très limitée même au réfrigérateur. (1 ou 2 jours)
Vous utiliserez la tige avec ses feuilles dans la partie supérieure et les petits rejets de feuilles tout le long de la tige. Lavez abondamment et égouttez. Assaisonnez avec environ 200g de yaourt battu, sel, ail et tiges d'oignon frais émincées.
Sauvage à l'origine, de la Grèce à la Chine, cette plante potagère fut cultivée autrefois en France pour ses propriétés adoucissantes, anti-inflammatoires, dépuratives et diurétiques, mais délaissées aujourd'hui. Elle est toujours bien présente ici. Voici donc l'occasion de la remettre à l'honneur sur votre table, crue en salade, mais aussi cuite avec 2 tomates épluchées, coupées en dés et une petite poignée de riz.

La fève en gousse (taze bakla)
Autre légume oublié de la cuisine française, d'origine eurasiatique, elle avait pour les anciens une grande importance alimentaire, mais elle était parfois redoutée pour sa fâcheuse réputation à provoquer des songes funestes, sans doute à cause de sa faible digestibilité sous sa forme sèche.
Choisissez les jeunes gousses que l'on trouvera bientôt aux étalages et essayez cette recette turque : épluchez comme les haricots vert locaux c'est à dire coupez au couteau les bords du légume (ne pas se contenter d'effiler). Lavez plusieurs fois et égouttez. Dans une casserole délayez une petite cuiller de farine dans 1/3 de litre d'eau et jetez-y les gousses. Portez à ébullition puis réduire avant d'ajouter du sel et 1 ou 2 cuillers d'huile d'olive. Laissez cuire de 30 à 40 mn. Servez froid, abondamment parsemé d'aneth. Ce plat se déguste habituellement avec un peu de yaourt.
Les propriétés sédatives et diurétiques de la fève ne sont pas négligeables. La consommation de la gousse entière augmente considérablement la digestibilité de ce légume, accentuée par l'utilisation d'aneth aux propriétés digestives reconnues.




Désirez-vous faire un commentaire à propos de cet article? Cliquez ici

  Pages Jaunes
Inscrivez la catégorie ou le nom.


       
Art et culture Affaires et Commerce
Cafés Communauté
Education Divertissements
Guide familial Santé
Maison Nos Animaux
Restaurants Guide achats
Balades Sports
Voyage

  La Passerelle
Sebil
Mûres et mûriers
La Férule
Les saveurs insolites du marché
Les noms de quartiers d'Istanbul
Çorum – Bogazkale – Alacahöyük
Mosquée Takkeci Ibrahim Aga
Boza: La boisson de l’hiver
Les orchidées, victimes des crèmes glacées…
Presse francophone de Turquie
Le marché égyptien
La statue de la place de Levent
Culture populaire anatolienne en détresse
Cession d'un bien en France
Les œuvres de Seher Özinan
Erguvan
Les alicaments
Droit Civil : Le régime matrimonial turc
Edirne
La céramique d'Iznik
Que fait-on dimanche ?
Transports
La citerne de Philoxenus
Roches Bleues

Istanbul ces jours-ci
Dîner dans l’obscurité complète
Points d'accès gratuit Wi-Fi à Istanbul
Alternative Istanbul
The Art of Banksy
L´Etrange Histoire de Çatalhöyük
Biennale d’Istanbul
Festival de la Marionnette Istanbul
Des Réformes à la République
Institut français d´Istanbul
Orchestre Philharmonique Borusan
Récitals d'Istanbul
La Passerelle
IFEA
Taxis maritimes
Planétarium
Marché écologique
Istanbul Cuisine Contemporaine
Magic Ice
Ecole Francophone de Musique d’Istanbul
Istanbul, the Ultimate Guide
The Guide Istanbul
Museum Pass Istanbul
Speech Bubbles
Nos amis les animaux
Réceptions originales
Miniatürk
Autobus à impériale



Au rythme de la ville
Calendrier
”Coming soon”
A comme Ankara
Week-end à  Ankara
Istanbul ces jours-ci
Week-end à Istanbul
Art et Culture Ankara
Art et Culture Istanbul
Balades - Ankara
Balades-Istanbul
Cafés et Restaurants Ankara
Cafés et Restaurants Istanbul
Découvertes et aventures
En tête de liste
Hobbies Ankara
Hobbies Istanbul
Loisirs enfants Ankara
Loisirs enfants Istanbul
Sports
Systéme Biletix
Ventes aux enchères

En Turquie
Autres Villes
Cittaslow Turquie
Livres Guides Recueils
Bibliothèque numérique !
Institut français d’Izmir
Mont Ararat Trek
Filmekimi 2017
Avis aux citoyens canadiens
Parc Naturel d’Izmir
L’inscription des Canadiens à l’étranger
Radio Bonjour Bursa
Musée Baksı
Assurance Maladie Obligatoire pour les Expatriés
Vous êtes en Turquie
Bonjour Bursa
En tête de liste
Explorations sympathiques
Tapis DOBAG


Calendrier
<< Oct >>
Di
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Shopping
Shopping à İstanbul
Shopping à Ankara
Produits en vitrines
e-Promotions
Coins Achats

Météo

Istanbul

Ankara

Pub info/Reklam
Ajouter "www.mymerhaba.com" aux favoris | "www.mymerhaba.com" page d'accueil
A propos de "mymerhaba"
| Remerciements | Contactez-nous | FAQ
© "mymerhaba" tous droits réservés. Charte vie privée | Conditions d'utilisation
Qualité visuelle optimum pour ce site avec Internet Explorer 5 ou une version supérieure de résolution 800*600 minimum.

powered by IDserv