Accueil

Bienvenue

Engagement pour une
adhésion gratuite


Choisissez votre ville :


Nom
Mot de passe
Mémorisez

Mot de passe oublié?


     


Entre Membres
Forums
Tableau d'affichage
Etre correspondant

mymerhaba Events
Sultanahmet (02.09.2004)
Moda (14.12.2003)
Taksim (15.11.2003)



Forums
Moving to Turkey
Relocation
Law & Legal
Health
Money affairs
Vehicles (Cars, boats, motocycles etc)
Communications, electronics, media
Children / Les enfants
Pets
Turkish Language
Tourism / Travel / Sightseeing
Educational Topics




Bulletin gratuit
Votre Nom

Votre e-mail



Mûres et mûriers

Photos : Patricia Kaur

Mûres à souhait

Que de légendes rattachées à ces fruits délicieux, qui en étales blancs et rouges aux coins des rues d'Istanbul annoncent les chaudes journées d'été ! Cet arbre fruitier courant que l'on rencontre un peu partout, abandonne ses fruits au passant qui veut bien les ramasser ou qui les reçoit sur la tête, si si ça arrive...!

Savamment, le mot mûrier vient du latin "morus". La famille moracée comprend beaucoup beaucoup de membres dont certains s'occupent de fruits, d'autres de feuilles qui servent de nourriture au ver à soie… N'oublions pas que nous sommes en plein sur la route de la soie. Dans cette famille originaire des régions tempérées et chaudes de l'hémisphère Nord et principalement de Perse, comme on le constate pas très loin d'ici, on est aussi dans l'ébénisterie, la papeterie, la confection de sirops, confitures et gelées… La mûre ?… un savoureux amas de petits fruits charnus ou fausses baies à ne pas confondre avec ceux de la ronce. Bien académique tout ça, aussi laissons-nous séduire autrement.

De larmes en feuilles

Il était une fois… deux jeunes gens, elle s'appelait Tispe, lui Piremus, ils étaient voisins. Ensemble ils grandirent et depuis leur enfance ils étaient amoureux l'un de l'autre. Seulement les familles, comme bien souvent… les exemples ne manquent pas, n'appréciant pas ce tendre penchant, indigne à leurs yeux, leurs interdisaient expressément de se voir. Et pourtant, ils étaient si attachés l'un à l'autre ! Il existait fort heureusement entre le mur des deux maisons, une fissure opportune que les familles ignoraient, et le soir venant passant outre l'interdiction, les jeunes gens se déclaraient avec passion leur amour à travers celle-ci… quoi de plus émouvant ?! Une nuit ils décidèrent d'affronter hardiment tous les risques, de braver tous les interdits, quel délice ! Pour se retrouver sous un arbre de la forêt. Tispe, pomponnée à souhait, arrivée bien avant Piremus, se trouva face à un lion la gueule ensanglantée par la proie qu'il venait de dévorer, horreur ! Au secours, au secours. Prise de panique elle courut se réfugier dans une grotte voisine et dans sa fuite éperdue laissa tomber son écharpe sans s'en rendre compte. Piremus parvenu au pied de l'arbre à ce moment-là, fut saisi de stupeur par ce qui se déroulait sous ses yeux, un lion gigantesque en train de mettre en pièce l'écharpe tachée du sang de sa bien aimée. Le fauve venait de dévorer Tispe… ! A l'instant même sachant que sans elle il ne pourrait plus vivre, pour une première passion cela se comprend, sa seule et unique pensée fut de mourir… à grande douleur, grand recours, toujours extrêmes et identiques, dans ce domaine les légendes manquent généralement de fantaisie. Il sortit donc la dague qu'il portait à la ceinture et crac, se transperça le torse, s'effondrant inerte. Entre temps, désireuse et impatiente de retrouver au plus vite son amour, Tispe surmontant sa frayeur sortit de la grotte. Arrivée au pied de l'arbre quelle ne fut pas sa surprise devant l'horreur de ce qu'elle vit ! Pirenus gisait là inanimé dans son sang répandu sur le sol, il serrait dans sa main l'écharpe de Tispe. Egarée par ses pleurs la jeune fille ne put comprendre tout de suite ce qui s'était passé, puis reprenant conscience, voyant et l'écharpe et le lion s'éloigner, elle sut ! Isolée dans sa cachette, le drame qu'elle avait imaginé et craint s'était réalisé; la croyant morte, Piremus éperdu de chagrin s'était donné la mort, on ne peut plus normal ! Sans réfléchir une seconde Tispe saisit la dague et se la plongea dans le cœur. Un tel amour ! La mort elle-même ne pouvait les séparer, si au nom de celui-ci Piremus n'avait pas hésité à mourir, elle aussi aurait le courage de périr pour lui, et elle s'effondra sur le corps de son amant. Emus, ça leur arrive, les dieux décidèrent d'immortaliser cet amour exemplaire et de consacrer aux jeunes gens l'arbre sous lequel ils s'étaient éteints pour toujours. Ainsi le sang de Piremus donna les fruits de l'arbre, comme quoi on ne sait pas toujours ce que l'on mange… et les larmes de Tispe les feuilles. Depuis ce jour les taches provoquées par les fruits rouges ou sang de Pirenus ne peuvent être purifiées que par les larmes de Tispe. Aussi sachez, de façon très terre à terre et pas romantique du tout, du tout, que si vous faites une tache de mûre vous pourrez l'enlever en la frottant avec une feuille de mûrier. Charmante légende peut-être, mais bien pratique en sorte !

De peau en cocon


Restons dans les légendes locales et allons voir ce qu'il en fut sous le règne mythique de l'empereur Gaoxin. Il était une fois une jeune fille du nom de Cannü. Son père fut enlevé par des brigands de grands chemins. Son cheval seul rentra à l'écurie. L'hypothétique future veuve, mère de Cannü, inconsolable promit qu'elle accorderait la main de sa fille à celui qui ramènerait au plus vite son époux. Le personnage étant peut-être peu sympathique et la jeune fille pas vraiment jolie, jolie, personne ne se décida à une expédition quelconque. Seul le fidèle cheval s'élança pour aller à la recherche de son maître et le ramena sain et sauf. Une fois rentré au bercail, le quadrupède ne cessa de s'agiter, de hennir, refusa de se nourrir, de boire. Alors, ingratitude, ingratitude…le père, prit de colère, l'abattit et fit sécher sa peau devant la maisonnée. Sur ce Cannü passant dans la cour, la peau du feu animal se souleva, enveloppa la jeune fille et s'envola l'emportant avec elle sur une branche de mûrier. Là, dans son étrange cocon, notre innocente Cannü fut changée en ver à soie. La ferveur populaire en fit immédiatement la divinité protectrice des vers à soie et des mûriers. A vous d'en tirer la morale !

Michèle Tengizman-Goris




Désirez-vous faire un commentaire à propos de cet article? Cliquez ici

  Pages Jaunes
Inscrivez la catégorie ou le nom.


       
Art et culture Affaires et Commerce
Cafés Communauté
Education Divertissements
Guide familial Santé
Maison Nos Animaux
Restaurants Guide achats
Balades Sports
Voyage

  La Passerelle
Sebil
Mûres et mûriers
La Férule
Les saveurs insolites du marché
Les noms de quartiers d'Istanbul
Çorum – Bogazkale – Alacahöyük
Mosquée Takkeci Ibrahim Aga
Boza: La boisson de l’hiver
Les orchidées, victimes des crèmes glacées…
Presse francophone de Turquie
Le marché égyptien
La statue de la place de Levent
Culture populaire anatolienne en détresse
Cession d'un bien en France
Les œuvres de Seher Özinan
Erguvan
Les alicaments
Droit Civil : Le régime matrimonial turc
Edirne
La céramique d'Iznik
Que fait-on dimanche ?
Transports
La citerne de Philoxenus
Roches Bleues

Istanbul ces jours-ci
Dîner dans l’obscurité complète
Points d'accès gratuit Wi-Fi à Istanbul
Alternative Istanbul
The Art of Banksy
L´Etrange Histoire de Çatalhöyük
Biennale d’Istanbul
Festival de la Marionnette Istanbul
Des Réformes à la République
Institut français d´Istanbul
Orchestre Philharmonique Borusan
Récitals d'Istanbul
La Passerelle
IFEA
Taxis maritimes
Planétarium
Marché écologique
Istanbul Cuisine Contemporaine
Magic Ice
Ecole Francophone de Musique d’Istanbul
Istanbul, the Ultimate Guide
The Guide Istanbul
Museum Pass Istanbul
Speech Bubbles
Nos amis les animaux
Réceptions originales
Miniatürk
Autobus à impériale



Au rythme de la ville
Calendrier
”Coming soon”
A comme Ankara
Week-end à  Ankara
Istanbul ces jours-ci
Week-end à Istanbul
Art et Culture Ankara
Art et Culture Istanbul
Balades - Ankara
Balades-Istanbul
Cafés et Restaurants Ankara
Cafés et Restaurants Istanbul
Découvertes et aventures
En tête de liste
Hobbies Ankara
Hobbies Istanbul
Loisirs enfants Ankara
Loisirs enfants Istanbul
Sports
Systéme Biletix
Ventes aux enchères

En Turquie
Autres Villes
Cittaslow Turquie
Livres Guides Recueils
Bibliothèque numérique !
Institut français d’Izmir
Mont Ararat Trek
Filmekimi 2017
Avis aux citoyens canadiens
Parc Naturel d’Izmir
L’inscription des Canadiens à l’étranger
Radio Bonjour Bursa
Musée Baksı
Assurance Maladie Obligatoire pour les Expatriés
Vous êtes en Turquie
Bonjour Bursa
En tête de liste
Explorations sympathiques
Tapis DOBAG


Calendrier
<< Oct >>
Di
Lu
Ma
Me
Je
Ve
Sa
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Shopping
Shopping à İstanbul
Shopping à Ankara
Produits en vitrines
e-Promotions
Coins Achats

Météo

Istanbul

Ankara

Pub info/Reklam
Ajouter "www.mymerhaba.com" aux favoris | "www.mymerhaba.com" page d'accueil
A propos de "mymerhaba"
| Remerciements | Contactez-nous | FAQ
© "mymerhaba" tous droits réservés. Charte vie privée | Conditions d'utilisation
Qualité visuelle optimum pour ce site avec Internet Explorer 5 ou une version supérieure de résolution 800*600 minimum.

powered by IDserv